LA T@VERNE Index du Forum LA T@VERNE
Oueeeelcooooooom les amis :)
 

   FAQ  -  Rechercher  -  Membres   -  S’enregistrer   Connexion
A qui raconter mes insomnies ...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LA T@VERNE Index du Forum >>> la taverne >>> la taverne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Graou



Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2010
Messages: 23

MessagePosté le: Mer 26 Mai - 07:57 (2010)    Sujet du message: A qui raconter mes insomnies ... Répondre en citant

C'est trop long pour un titre et c'est piègeux comme problématique, ça pousse nécessairement au hors sujet. Là tout de suite ça se bouscule un peu dans le brouillard mental, y a des pleins pans de pensées enchevêtrées qui veulent se jeter sur la feuille tous en même temps, sans doute histoire d'échapper à l'intérieur de mon crane, je peux pas franchement leur en vouloir.
 
         Concrètement, il est 6h56, nous sommes le mercredi 26 mai 2010. Et je vieillis, rien de bien grave en sommes. Vous avez vu que ça s'annonce illisible déjà.
 
         Donc concrètement toujours, je n'ai pas dormi cette nuit malgré des efforts sincères, et là j'écris pour me faire croire que j'ai renoncé à l'idée du repos, comme ça CRAC, je m'ai par surprise et je m'écroule enfin.
        
         Cette nuit, entre 4 et 5 heure, alors que je faisais un break dans mon insomnie, fatigué de ne pas dormir, j'ai relu « Petites éclipses » de Fane et Jim (édité chez Casterman, je conseille, c'est sensible et bien fait). C'est quelques belles histoires, quelques beaux moments, d'amitié, d'amour et de vie qui passe, et de gens qui comprennent qu'ils ne comprendront pas tellement plus en vieillissant.
        
         C'est le simple constat de nos petits échecs : on s'est mentis quand on se disait « quand je serai grand », on se plantait quand on voulait croire que tout ça aurait un sens à un moment, on fantasmait quand on a pu envisager de « devenir quelqu'un de bien ». Et la terreur terrible de vieillir et d'être « arrivé », la fin de la liberté finalement (et le renoncement au droit à l'échec par là même), cette terreur devient très vaine face à ce constat, en fait on n'arrive pas, jamais, on continue à avancer, sans nécessairement avoir conscience de le faire. Et on perd du temps sur la route, et on prends des détours à la con, et on se traine des fois tellement on est chargé... mais on s'en fout puisqu'en fait on va nulle part, ya pas de bout, pas des destination, du coup t'aurai l'air tout con avec un GPS pasque tu pourrai même pas lui dire ou tu vas (remarque tu pourrais lui dire où tu veux aller, ou où tu crois vouloir aller, mais t'es bien sûr? En même temps, là aussi on s'en fout pasque ya pas de GPS, donc méfie toi de ceux qui prétendraient t'en vendre un).
        
         Tout ça pour dire que je voudrai pouvoir exprimer des tas de trucs très intéressants sur ce que là tout de suite j'ai compris de la vie. Dire qu'à cet instant T, je suis serein face au non-sens, que jouer le jeu c'est pas que fun mais ça tue pas, qu'on va en chier encore, plein, et que ça sera même pas grave, que ça sera même pas pire, et que même si ya pas forcément de répondant sur ce qu'on estimerait important, même si les exigences ne sont pas là où je les aurai souhaité (fatigué de me planquer derrière le « on », donc changement de sujet, ça facilite pas la lecture mais vous êtes combien à être aller jusque là? Et puis vous plaignez pas ya encore un sujet quand même, c'est pas dit que ça dure. Tiens pour faire durer la digression et finir de me rendre illisible je vous propose de compter les occurrences de l'adverbe « même », bref), ya pas tellement d'autre choix que de faire avec, à contre cœur peut être, frénétiquement, hypocritement, naïvement, en sachant qu'on joue ou en ne le sachant pas, mais faire avec.
 
         Faut pas se lancer à écrire comme ça sans savoir où on va, après ça va nulle part, ah bein tiens, comme la Vie dis donc!!
 
         A un moment j'avais aussi envisagé de faire une espèce de grande déclaration d'amour à mes Amis, à mes copains, à mes potes, et éventuellement aux inconnus qui passeraient dans le coin. Une déclaration d'amitié serait sans doute plus appropriée mais ça ne se fait pas tellement des déclarations d'amitié, d'ailleurs le terme n'existe même pas, ça tombe bien parce que ça sonne un peu administratif, à mettre à coté de sa déclaration de revenue par exemple.
 
          Donc je voulais puis je me suis égaré sur de vaines considérations àquoibonniste sur le sens de la vie, j'ai fait des pavés de mauvaise philosophie alors que j'aurai tout à fait pu faire une mauvaise déclaration à la place.
 
         Avant de tout à fait renoncer à partager ce bijou d'inutilité, je vais m'arrêter et le poster, c'est con, « j'aurai tant aimé cependant gagner pour vous, pour moi perdant, avoir été peut être utile. C'est un rêve modeste et fou, il aurait mieux valu le taire, vous me mettrez avec en terre, comme une étoile au fond d'un trou ».
Tiens je cite, bon alors je finis sur : 
« Du mal qu'on redoute comme du bien qu'on espère, il n'en survient jamais que la moitié »
_________________
Graou


Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Mer 26 Mai - 07:57 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Yod@dmin
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2010
Messages: 20
Localisation: La Taverne des nains

MessagePosté le: Jeu 27 Mai - 09:45 (2010)    Sujet du message: A qui raconter mes insomnies ... Répondre en citant

Bon la c'est que 9h42.... pas tout compris mais je crois avoir lu l'essentiel... j'y reviendrais certainement après quelques cafés.... juste envi de dire une chose:

la déclaration amical à 6h du matin ca fait un peu le gars tout bourré qui rentre de soirée?? !!

M'enfin.... si ca peux te rassurer on t'aime (pas peur de me cacher derrière le ON) mais si n'ayons pas peur de se faire des déclarations d'amis...

D'ailleurs je vous aime tous a(a part quand Brice il est méchant et Loulou quand il me grogne dessus) Oo

Aprés pour ce qui est des choses de la vie, j'ai envi de dire chacun y comprends ce qui veut bien y comprendre enfin j me comprends.... mais en tout cas je suis super content que t'ai pu.... euh ... avancer ? (ca te va ca avancer ???) sur cette longue longue route qu'est le chemin de la vie... ce cycle éternelle... qu'un enfant béni ....rend immortel... oups désolé je m'emballe....

Bon je vais quand même essayer de relire ton post une dernière fois pour voir si je suis pas trop trop a coté de la plaque....


Sinon référence à notre discussion d'y a pas si longtemps que ca je me permettrais de finir mon post part une private jock ( voir spectacle Éric et Ramzi pour comprendre):



Va te faire enculer Wink (amicalement parlant bien évidement)
_________________
Qui fait le malin... Parpin!!!


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Yod@dmin
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2010
Messages: 20
Localisation: La Taverne des nains

MessagePosté le: Jeu 27 Mai - 12:36 (2010)    Sujet du message: A qui raconter mes insomnies ... Répondre en citant

Bon J'ai bien essayé de relire une fois de plus ton post mais là ca me pique les yeux Shocked alors je vais pas allez plus loin. Mr. Green
_________________
Qui fait le malin... Parpin!!!


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
cissou



Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2010
Messages: 4

MessagePosté le: Mar 5 Oct - 13:35 (2010)    Sujet du message: A qui raconter mes insomnies ... Répondre en citant

parce que même si c'était   simple, on se torturerait encore l'esprit avec le temps qui passe, les projets de vie et les endroits où ça n'avance pas et rien ne motive à les faire avancer.
Oui les idées partent dans tous les sens Graou mais c'est justement pour qu'à un moment on finit par se donner une direction. T'y crois pas à cette direction? moi non je crois pas en la mienne, du moins j'en doute, ça c'est ces petits démons qui te rongent, et bien chasse les! et pense à ce qu'il te fait du bien!
Une amie qui n'a pas besoin de te faire une déclaration...


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:53 (2017)    Sujet du message: A qui raconter mes insomnies ...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LA T@VERNE Index du Forum >>> la taverne >>> la taverne Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo